fbpx
C’est décidé, vous vous lancez dans l’entreprenariat. Félicitations ! Des rêves plein les yeux mais la tête sur les épaules, vous savez que créer une entreprise n’est pas une mince affaire.
D’ailleurs, avez-vous pensé à monter un business plan ? Au-delà du fait qu’il vous offre une vue d’ensemble de votre projet, son élaboration peut surtout servir de base pour convaincre les potentiels investisseurs, banques, pépinières d’entreprise et organismes de financement. Ceci étant dit, sa rédaction peut s’avérer être un casse-tête pour les novices. Découvrons, dans ce premier focus de notre série sur la création d’entreprise, ce qu’est réellement un business plan et comment vous pouvez le réaliser simplement et efficacement.

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Également appelé plan d’affaires, le business plan n’est rien d’autre que la fiche d’identité de votre entreprise. C’est un document qui présente votre société, vos produits, votre plan économique, votre plan commercial, vos concurrents. Son contenu dépend de votre projet entrepreneurial. Quel que soit votre statut d’entrepreneur, le business plan est capital lors d’une création ou reprise d’entreprise. La réalisation d’un business plan, vous permettra de vous poser des questions essentielles à la mise en place de votre projet. Si vous souhaitez échanger avec des investisseurs, le business plan est l’outil de persuasion indiqué. Vous n’avez pas les compétences pour son élaboration ? Ce n’est pas un souci ! N’hésitez pas à vous adresser à un cabinet spécialisé en la matière. Votre business plan sera élaboré en tenant compte des spécificités de votre projet.

QUAND FAUT-IL FAIRE UN BUSINESS PLAN ?

Même s’il est indispensable, le business plan n’a pas un caractère juridique et n’est pas une obligation légale pour créer une entreprise. Néanmoins, si vous comptez monter une PME/PMI ou une startup, l’élaboration de ce précieux outil facilitera grandement le pilotage de vos affaires.
Si vous débutez en création d’entreprise, le business plan est un support de travail capital. C’est le document guide dans lequel le plan général de votre projet est consigné. Il définit vos objectifs, vos résultats attendus, vos cibles, votre stratégie commerciale, vos projections financières suite à une étude détaillée du marché, et bien d’autres paramètres importants. Il s’agit du document de gestion projet idéal lorsque vous débutez en tant qu’entrepreneur.
Par ailleurs, lorsque vous souhaitez négocier des partenariats ou attirer des investisseurs, créer un business plan est absolument nécessaire. Comment pouvez-vous présenter et défendre votre projet sans un dossier solide ? Avec un bon plan d’affaire, vous avez en votre possession des données et arguments qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir les financements et accompagnements recherchés. Ainsi, le business plan ne se rédige pas uniquement lorsqu’on débute en affaires, c’est aussi un allié pour les serial entrepreneurs aguerris. Votre conseiller en création d’entreprise saura vous guider au besoin.

Comment rédiger un bon plan business ?

Compte tenu de son importance, vous devez suivre certaines étapes importantes pour élaborer un business plan efficace. S’il est vrai que sa conception peut prendre des formes plus ou moins variées, il faut néanmoins suivre une bonne démarche.

Première étape pour créer un business plan efficace

L’étape numéro un est bien sûr d’avoir une idée d’entreprise. Vous devez alors vous poser les bonnes questions. En effet, la réussite de votre projet d’entreprise dépendra des réponses que vous apporterez à vos interrogations. Dans la phase préliminaire d’élaboration du business plan, vous pouvez par exemple vous poser les questions suivantes :
– Quels sont les objectifs de mon entreprise ?
– Quels sont les moyens financiers dont je dispose ?
– Ai-je besoin d’avoir recours à un emprunt ?
– Quelle est ma clientèle cible ?
– etc.
La liste des questions à se poser n’est pas exhaustive. Il vous suffit de dresser une liste de questions pertinentes et d’aller chercher les réponses extrêmement détaillées. Dans ce cadre, un cabinet d’expertise dédié pourra vous assister dans le libellé de ces questions.

Business plan : étape 2

Après avoir trouvé les réponses aux questions préliminaires, procéder ensuite à l’étude de marché et l’établissement d’un prévisionnel financier. Nul doute que cette étape est cruciale dans la réussite de votre entreprise. Votre business plan devra faire une mention particulière à l’analyse du marché sur lequel vous comptez implanter votre entreprise. Puis, à partir de cette analyse vous établissez un prévisionnel financier.
Ainsi, vous aurez une idée de vos concurrents, votre budget et d’autres éléments clés à la survie de votre projet. Si vous ne savez pas comment faire votre étude de marché ou prévisionnel financier, adressez-vous à un professionnel.

Business plan : étape 3

Enfin la dernière étape qui n’est pas moins importante. Dans cette troisième étape, vous allez pouvoir rédiger votre business plan. Pour commencer, procéder à une présentation de votre projet : idée, objectifs, secteur d’activité, partenariat, etc… Vous pouvez ensuite insérer votre étude de marché sans oublier le tableau d’analyse stratégique de votre entreprise. Tout ceci renforcera la crédibilité de votre projet auprès de vos différents interlocuteurs.
De plus, n’oubliez pas d’insérer également votre stratégie commerciale. En effet, c’est une donnée marketing indispensable aussi bien pour vous que pour vos partenaires. Ajoutez ensuite à votre plan business les ressources humaines et le matériel nécessaires pour la réussite de votre projet.
Pour finir, vous devrez préciser le statut juridique de votre entreprise. Il pourra être utile lors de certaines négociations à la banque ou auprès d’autres professionnels.
Voilà ! Vous avez à présent une idée sommaire du business plan. En attendant un deuxième focus sur ce document d’entreprise, vous pouvez engager des discussions avec notre cabinet d’expertise comptable. Nous serons ravis de vous accompagner dans l’élaboration de ce document de référence.